14 avril 2024

15 - Catherine GRIMMER - sosa 409 et sosa 435

Catherine GRIMMER (1700-1764) est à la fois mon sosa 409 et mon sosa 435.

 



10 avril 2024

LA PHOTO DU MOIS D'AVRIL 2024 - LES MONTREURS D'OURS

 












07 avril 2024

14 - Jean Ulrich SCHEYDECKER - sosa 448

Joannes Udalricus (Jean Ulrich) SCHEYDECKER (1675-1735) est un ancêtre qui n'a pas encore dévoilé tous ses secrets...

De multiples questions demeurent aujourd'hui sans réponse, notamment sur son ascendance et son lieu d'origine.

Je ne désespère pas de trouver des informations dûment sourcées pour compléter un jour mes données.

 





 

30 mars 2024

13 - Louis PEGOT dit Louis le Jardinier - sosa 146

Louis le Jardinier : cela pourrait être le titre d'une nouvelle série télévisée...
En réalité, Louis PEGOT est un ancêtre dont je ne connais ni l'ascendance, ni la date de naissance mais qui a marqué son temps sous l'appellation "Louis le Jardinier".
Une chose est sûre : je n'ai pas hérité de sa main verte ! 

 





JOURNAL "A L'OMBRE DE MON ARBRE" N°1 DU 30 MARS 1929

Challenge #Journalancestral
Un rendez-vous trimestriel (30 mars, 30 juin, 30 septembre et 30 décembre) via la rédaction d'un journal parlant d'un ancêtre mais aussi d'évènements contextualisant sa vie.
 
Pour cette première édition, la date du 30 mars 1929 avec un petit focus sur mon arrière-grand-père, Guillaume ARBOUCH
 








 

24 mars 2024

12 - Anne Marguerite MULLER - sosa 233

Petite mise en lumière d'une jeune femme de ma lignée maternelle.
 
Mon ancêtre, Anne Marguerite MULLER, n'a pas eu une longue existence puisqu'elle est décédée à l'âge de 37 ans.
 
Une vie courte, très certainement simple mais rude, durant laquelle elle se mariera deux fois et aura sept enfants.
 





17 mars 2024

11 - Jean-Pierre LABORDE - sosa 10

Jean-Pierre LABORDE occupe une place particulière dans mon coeur.

J'ai découvert son existence par l'intermédiaire de deux photos qui étaient manifestement chères à mon père.

Si je devais résumer en quelques mots : c'est l'histoire d'un enfant né de père inconnu qui reconnaît pour sienne une enfant née de père inconnu... avec, en fond, la première guerre mondiale !

De quoi faire taire le proverbe qui affirme que "ce sont toujours les cordonniers les plus mal chaussés" ! 

Voici donc l'histoire de celui que je suis fière d'appeler mon arrière-grand-père !









10 mars 2024

La photo du mois de mars 2024 - Hermine BLAISE

#laphotodumois

Première participation à ce nouveau challenge avec une photo qui me questionne.

 

Sur ce cliché, figure, à gauche, ma mère, Hermine BLAISE.

Elle est accompagnée d'Andrée, la fille de sa famille d'accueil.

En effet, retirée de sa génitrice pour mauvais traitements (lire cet article), ma mère est placée en 1934 à ROSSELANGE (Moselle) chez les TOURON qui vont l'élever comme leur propre enfant.

 

Les deux fillettes se trouvent certainement dans un train comme le révèle l'inscription partielle "ionale des grands expr".

 

J'ai d'abord pensé que cette photo pouvait dater du 14 novembre 1940, date à laquelle ma mère et sa famille, comme des milliers d'autres personnes, sont expulsées de la Moselle.

 

Cependant, l'absence d'autres personnes autour des deux fillettes et le sourire d'Andrée laissent à penser que les circonstances de cette photo sont plus joyeuses.

 

En outre, Hermine et Andrée, nées toutes deux en 1931, paraissent âgées de moins de 9 ans.

 

Tout ceci m'amène à dater cette photo avant la seconde guerre mondiale, entre 1937 et 1939, peut-être même 1938-1939 car les Chemins de Fer d'Alsace et de Lorraine disparaissent avec la création de la SNCF le 1er janvier 1938.

 


Suite à la parution de cet article, confirmation par ma cousine, qu'il s'agit bien de leur expulsion de Moselle !


Ce 14 novembre 1940, le train n° 16 les transportera en Isère où ils seront accueillis à Roche.


Durant toute la guerre, ma mère, Hermine BLAISE sera, aux yeux de tous, Emilienne TOURON, c'est-à-dire identifiée par son second prénom et le patronyme de ses parents de coeur.


En fait, malgré la situation, la famille était contente de rester en France !


Ci-dessous, le registre du train n° 16 où elle figure avec la famille TOURON (ses parents et sa soeur d'adoption).



10 - Françoise SAPÈNE-LAFONT - sosa 727 - Un accouchement particulier

La loi du 08 mars 2024 inscrit dans la Constitution française de 1958 la liberté garantie des femmes de recourir à l'interruption volontaire de grossesse (IVG). 

Il s'agit d'une réaffirmation du caractère fondamental de cette liberté en France, légalisée depuis l'adoption de la « loi Veil » du 17 janvier 1975 et reconduite définitivement par la « loi Pelletier » du 31 décembre 1979.

 

Mais, au XVIIIè siècle, les préoccupations étaient essentiellement religieuses comme en témoigne, dans cet article, l'accouchement de mon ancêtre, Françoise SAPÈNE-LAFONT, en 1725.